L’écriture c’est bon pour la santé !

Posté le 25 septembre 2014, dans la rubrique ACTUS

Vous connaissez l’adage « An apple a day, keeps the doctor away » (une pomme par jour éloigne le médecin) ? Et bien des chercheurs ont prouvé qu’on peut remplacer « apple » par « book ».

« Un livre par jour éloigne le médecin », c’est ce que diverses études ont réussi à démontrer…

Rassurez-vous immédiatement, pas la peine d’écrire un best seller ou une thèse compliquée, peu importe la qualité de votre prose, l’important c’est d’écrire !

Dans une étude de 2005 des chercheurs néo-zélandais ont mis en évidence les bienfaits physiques et mentaux apportés par 15 à 20 minutes d’écriture. En écrivant sur des événements stressants ou traumatisants qu’ils avaient subi, les participants à l’étude ont été moins touchés émotionnellement, ont vu leur pression artérielle baisser et observé un meilleur fonctionnement de leur foie.

Mais la démonstration ne s’arrête pas là !
En effet, en 2013 ces chercheurs ont réalisé des examens plus poussés.
Ils ont fait appel à 49 adultes en bonne santé, puis leur ont demandé d’écrire pendant une vingtaine de minutes, 3 jours par semaine, sur leur quotidien ou les problèmes qui les touchaient.
Deux semaines après ils ont pratiqué une petite incision sur chacun des participants et ont commencé à étudier la cicatrisation les jours suivants…
Finalement, 11 jours plus tard, 76% du groupe des écrivains avait complètement guéri, contre 42% du groupe de ceux qui n’avaient pas écrit…
L’étude a donc conclu que le fait d’écrire sur ce qui nous atteint et nous préoccupe peut nous aider à relativiser et à réduire notre souffrance.

D’autres recherches ont également prouvé que des séances d’écriture pouvaient améliorer la qualité de vie d’individus atteints d’asthme, d’un cancer, ou du SIDA.

James W. Pennebaker, psychologue à l’Université du Texas à Austin, estime que «Lorsque les gens ont la possibilité d’écrire à propos de leurs bouleversements émotionnels, ils constatent souvent une amélioration de leur qualité de vie», « Ils vont chez le médecin moins souvent, leurs fonctions immunitaires se modifient. »

Et ce ne sont pas nos auteurs TheBookEdition qui viendront le contredire !

(Source : Arts.Mic)

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Captcha Recharger l'image