Les erreurs et obligations légales se rapportant au fichier intérieur

Posté le 20 juillet 2012, dans la rubrique FICHES PRATIQUES

Comment optimiser la validation de votre oeuvre par TheBookEdition.com ?

Nous avons vu les soucis de couvertures, maintenant attardons-nous sur le fichier intérieur.

1 -LE CONTENU illégal
Certains d’entre vous pensent que l’on peut tout publier. Nous avons l’esprit large, mais nous sommes une entreprise française, régie par des lois françaises. Ces lois ressortent de plusieurs codes : le Code du Commerce, le Code de la Propriété Intellectuelle, le Code Pénal… Nous relevons des nouvelles dispositions sur la diffusion en ligne : nous sommes responsables de tout ce qui paraît sur notre site.
Les infractions rencontrées le plus fréquemment : contenus pédophiles, racistes, antisémites, plagiats manifestes, publication sans autorisation des ayant-droits, infraction au droit à l’image, au droit des marques…
Quand nous trouvons l’un de ces contenus, nous vous signalons sa non-validation et vous en donnons les raisons. Si vous pouvez faire disparaître le corps du délit et représenter le livre, nous serons attentifs au résultat.
Ne tentez pas de le repasser tel quel sous un autre titre ou auteur, cela entraînerait une décision sans appel…

2- LA MISE EN PAGES

Nous n’intervenons pas dans vos fichiers : sur TheBookEdition.com, l’éditeur, c’est vous.

Par contre, si nous jugeons qu’un geste simple vous permettrait de remédier au problème, nous préférons vous conseiller de revoir votre mise en pages.
Si vous ne savez pas comment dimensionner la page et marger votre texte et que notre tutoriel du blog ne suffit pas, n’hésitez pas à télécharger un modèle de page pré-margé aux bonnes dimensions et à copier votre texte entier, puis le coller dans le modèle.
L’astuce : les raccourcis clavier.
Ils fonctionnent sur tous les ordinateurs, quel que soit le système d’exploitation. Seule différence, sur Mac c’est la touche cmd (ou pomme) qu’i l faut utiliser à la place de la touche ctrl. Ces raccourcis concernent toutes les applications ou programmes, pas seulement les traitements de textes.
Pour tout sélectionner : Touche ctrl (cmd sur Mac) et touche A enfoncées en même temps. Même régime pour les autres raccourcis : les deux touches appuyées ensemble sur la partie sélectionnée.
Pour copier ce que vous avez sélectionné : ctrl (ou cmd sur Mac)+C
Pour coller ctrl (ou cmd) + V
Je ne vous donne pas les autres raccourcis, il y en a beaucoup et vous risqueriez de faire des erreurs en coupant, enregistrant… Si cela vous intéresse, tapez « Raccourcis clavier » dans Google. Ceux-là sont précieux en matière de texte comme en matière d’images, sous Photoshop TM par exemple.

CACHEZ LES MARGES DE CORRECTION
Parfois, vous laissez la marge de corrections et annotations sur le côté droit, et les corrections dans le texte en rouge : ce n’est tout simplement pas imprimable. Il vous suffit de revoir votre fichier dans votre traitement de texte : cherchez le menu Révision et décochez la case qui permet de faire apparaître ou disparaître la marge de correction. Par exemple sur Word 2001, dans le menu Révisions, vérifiez que vous avez bien coché « Final sans marques ». Cherchez également les mots en rouge à corriger ou corrigés dans le corps de texte et corrigez-les dans la couleur normale du texte. Passez votre texte révisé en PDF et vérifiez-le . Tout est OK ? Vous pouvez l’envoyer sur votre compte.

La CONVERSION EN PDF bouleverse votre mise en pages ?
C’est que vous n’avez pas lu nos conseils dans le blog :) Vous sauriez qu’il ne faut pas passer en page suivante ou au chapitre suivant en tapant de multiples fois sur la touche Entrée. Servez-vous de la fonction Insérer/ Saut de pages de votre traitement de texte. Utilisez-la aussi pour maintenir une image dans la page où vous l’avez insérée, le saut de page est comme une limite fixe invisible qui contient les éléments. Attention aux sauts de section, par contre : ils empêchent de numéroter un livre d’un seul clic. La numérotation s’arrête en fin de section et vous devriez reprendre au début de la section suivante en choisissant le numéro, ce qui demande de bien comprendre la numérotation. Échappez donc à tout cela si vous n’êtes pas le Mozart de la numérotation, en n’utilisant pas de sauts de sections mais des sauts de pages.

Le plus simple reste de créer vous-même votre PDF, tous les traitements de textes récents (2 ans maximum) disposent de la fonction d’enregistrement (ou exportation) en PDF. Inutile d’utiliser un autre logiciel. Ce PDF créé par vos soins, ouvrez-le et inspectez-le avant téléchargement sur votre compte, cela vous évitera une revalidation.

Un PDF vous permet d’utiliser des polices rares si vous en avez sur votre ordinateur. Il les encapsule – ou incorpore – et notre machine s’en sert pour les restituer. Petit rappel : les polices sont soumises au droit d’auteur. Assurez-vous d’avoir des polices libres de droits (celles qui figurent pas défaut dans les traitements de textes et logiciels de retouche d’images) ou d’avoir acheté celles qui ne le sont pas.

Nous avons évoqué les droits d’auteur sur les images plus haut. Si vous cherchez des images d’illustration, rendez-vous sur les sites de banques d’images comme Fotolia , qui vous vendent des images pour quelques cents moyennant une mention de l’auteur dans le crédit photo. En règle générale souvenez-vous que ce qui figure sur internet n’est pas forcément libre de droits et disponible à la reproduction, loin de là ! Vous êtes éditeur, apprenez à vous épargner des ennuis avec les créateurs.

VOUS ÊTES LIBRES à l’intérieur de votre livre, vous pouvez inventer une présentation unique pour des mots uniques : les vôtres. Souvenez-vous toutefois que vous avez des lecteurs dont vous devez être compris. Mais à part ça, un mot par page ou mille fois le même mot, ou des pages blanches pour y écrire à la main ? Des poèmes mélangés avec des photos ? Un mix de reportage et de fiction ? Inventez ! Nous ne jugeons pas, nous publions. Pas de problème. Juste un détail : numérotez les pages non blanches. Imaginez que votre livre tombe des mains de l’imprimeur, comment s’y retrouverait-il ? Et votre lecteur qui n’aurait pas de marque-page TheBookEdition.com à votre nom – oui, on fait ça aussi :) – votre lecteur serait perdu. Donc, pitié, numérotez votre livre ! (voir l’article du blog qui explique comment … enlever les numéros de certaines pages).

Réveillez donc l’auteur qui est en vous, nous sommes là à chaque étape pour vous aider.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Captcha Recharger l'image