Jeanne de France, le fabuleux destin d’une moche, boiteuse et fille de Roi.

Comme je vous l’ai expliqué il y a quelques temps, Louis XI, il est assez chaud patate dans sa vie. Alors qu’il n’était que dauphin, en 1437, il a attaqué des Anglais et a fait briser la cervelle des survivants à coups de masse. Pour fêter ça, il s’en est pris directement à l’hymen de sa (très) jeune épouse.

Le sexe au château

La malheureuse meurt à peine après avoir entamé la vingtaine, du coup, Louis XI va se remarier. Sa nouvelle épouse, Charlotte, est complètement délaissée, elle vit à Amboise et non à Plessis-lez-Tours avec son mari. Pendant ce temps, celui-ci, il court les jupons… Au château, il y a également le cousin du Roi, Charles d’Orléans et sa femme, Marie de Clèves. C’est le schéma inverse du couple royal. Monsieur, qui a trente ans de plus qu’elle, reste sagement à la cour et écrit des poèmes pendant que Madame se fait trousser dans tous les recoins du château.
D’ailleurs, elle va mettre au monde une petite fille. Tout le monde se marre, personne ne peut croire que ce soit Charlot le père. Mais tout le monde s’en fout, finalement. Chacun vaque à ses activités pendant quelques temps…

LIRE LA SUITE SUR LE BLOG RACONTE MOI L’HISTOIRE…

marie de cleve

Découvrez cette histoire et bien d’autres dans les ouvrages de Marine Gasc : Raconte moi l’histoire.

Rencontrez Marine Gasc en dédicace sur notre stand (D62) au Salon du livre de Paris vendredi 24 mars 2017 !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

L’auteure du mois : Camille Griselin

Découvrez Camille Griselin, auteure prolifique de nombreux ouvrages de développement personnel sur TheBookEdition.com.

Griselin

 

Parlez-nous un peu de vous ! 

J’ai 38 ans, je vis sur Cholet. Je suis hypnothérapeute depuis 2009. J’ai petit à petit développé ma méthode que j’ai appelée SAJECE. (ce sont nos initiales moi+ conjoint+ enfants)

 

Qu’est ce qui a déclenché cette envie d’écrire et à quand remonte cette passion ?

J’ai reçu des patients sourds, qui ne pouvaient pas entendre mes séances, donc j’ai eu l’idée de leur écrire, et ça a marché, c’est ce qui m’a donné envie de créer mes livres, car si ça marchait sur eux, ça marcherait sur tout le monde.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

La vie. Que ce soit un livre pour enfant, un film, une discussion, un reportage, un jeu…. Tout est source d’inspiration.

De quels écrivains vous sentez vous le contemporain ?

Je pense que je propose quelque chose d’inédit : les livres d’auto-hypnose… Mais finalement, c’est un peu ce que Jean de La Fontaine utilisait à travers ses fables.

À quel moment de la journée (ou de la nuit) écrivez vous et où ? Suivez-vous une organisation précise pour planifier vos séances d’écriture ?

C’est toujours le matin, j’ai beaucoup plus d’inspiration. Ça coule tout seul.

Ecrivez vous en musique ? Si oui, quel genre de musique ?

Ça m’arrive d’écouter de la musique, mais sans paroles, car c’est perturbant d’entendre des mots, qui nous feraient bifurquer sur une autre piste.

D’où vous est venue l’idée de votre dernier livre ? 

L’enquête de Camille SAJECE, m’est venue de ma passion pour les énigmes, les enquêtes. J’ai eu envie de lier hypnose et enquête.

Comment faites-vous votre promotion ?

Sur Facebook, et instagram principalement. Il y a aussi mon site internet qui redirige vers Thebookedition. Et je fais aussi des salons ZEN et Bio. Sur les salons, je vends mes livres au profit de mon association, ce qui n’est pas le cas sur le site.

Quels sont vos projets ?

Continuer à écrire, mais changer de style, je me lasse des choses qui se ressemblent. J’aime le changement et surprendre. Mais il y aura toujours de l’hypnose dedans.

Vous écrivez des livres de développement personnel, avez-vous envie de vous lancer dans d’autres genres de littérature ?

J’ai l’intention d’écrire toutes sortes de livres : humour, policiers, etc..mais toujours avec des messages d’hypnose cachés dedans, pour aider les gens à aller mieux, tout en lisant.

Qu’espérez-vous déclencher chez vos lecteurs à la lecture de vos livres ?

Qu’ils tombent amoureux d’eux-mêmes.

Comment imaginez-vous l’avenir de l’édition en France ?

Je pense que l’auto-edition a un bel avenir, cela permet de ne pas être censuré, et de garantir la libre expression.

Vous vous êtes auto-éditée, pourquoi ne pas avoir tenté votre chance auprès d’un éditeur ? 

Je n’avais pas envie de chercher à convaincre qui que ce soit, je voulais que chacun soit libre de me lire, même si ce que je fais n’était pas censé être commercial.

Vous avez choisi TheBookEdition ? Le conseilleriez-vous à d’autres auteurs et pourquoi ?

Je l’ai déjà conseillé à plusieurs personnes, car c’est simple, pro. Quand j’ai une question, vous me répondez dans la journée. C’est juste parfait…

Merci à Camille Griselin d’avoir répondu à nos questions. Vous pouvez retrouver ses ouvrages sur TheBookEdition et vous tenir informés de son actualité sur son site internet.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

Novembre ou le NaNoWriMo !

Novembre c’est le mois du NaNoWriMo !

C’est à dire le National Novel Writing Month (ou mois national d’écriture de roman).

Shield-Nano-Blue-Brown-RGB-HiRes

Le principe ?  Écrire un roman de 50 000 mots en un mois, soit environ 1700 mots par jour...

Le projet a été lancé aux États-Unis en 1999 avec 21 participants. L’année dernière ils étaient 431 626 à participer, cette année les organisateurs en attendent 500 000 !

C’est Chris Baty, auteur de No Plot? No Problem! (« Pas de scénario ? Pas de problème ! ») qui a eu l’idée du challenge. Selon lui, tout monde a en lui un livre qui mérite d’être écrit, mais trop peu de gens prennent le temps de passer à l’acte. Il pense également que « ce qui empêche les gens de réaliser leurs ambitions artistiques, ce n’est pas un manque de talent, mais l’absence de deadlines ! ». 

Sachez que de nombreux romans issus du NaNoWriMo ont été publiés à l’international, et deux en France ! 

Vous pouvez vous inscrire sur le site officiel pour comptabiliser chaque jour le nombre de mots écrits, ou vous rendre sur le site français pour échanger avec d’autres participants.

Enfin, si vous voulez aller plus loin, poursuivez en décembre avec le NaNoFiMo, (mois national de finition de roman), puis en mars avec le NaNoEdMo (mois national d’édition de roman).

À vos plumes, toute l’équipe attend vos œuvres !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone
12345