Interview d’Alexandre Portmann

Vous l’avez peut-être déjà vu sur les plateaux de télévision, avec Jean-Luc Delarue en 2007 ou Sophie Davant plus récemment…
Il y a raconté son histoire, son combat pour sa mère et en a tiré un livre « Ma mère, mes combats, ma vie…« .

photo 1

Malgré son emploi du temps chargé, Alexandre Portmann a bien voulu répondre à nos questions.

Qui êtes vous ?
Je viens d’avoir 31 ans, je suis célibataire, sans enfants, brancardier et je viens de publier un récit témoignage qui me tenait à cœur.

Comment avez-vous vécu la médiatisation de votre histoire ?
Je n’ai eu que des bons retours des personnes touchées, émues entre autres par le message d’espoir que ma mère a voulu transmettre avant de mourir à énormément de personnes jusqu’à ce que les vieux démons remontent à la surface…

Vous avez écrit « Ma mère, mes combats, ma vie… » suite à un événement tragique. Avant cela, aviez-vous déjà ressenti l’envie d’écrire ?
Je n’ai jamais pensé à devenir auteur. Et je ne me considère pas comme tel. On peut avoir envie de partager une expérience de vie, de la transmettre sans forcément être écrivain.

Vous avez écrit ce premier livre avec Henri Romain Hours. Comment s’est passée votre collaboration ? Comment fonctionne l’écriture avec un biographe ?
J’avais déjà la matière du récit sur des bandes audio. J’avais besoin d’un regard extérieur, d’une direction globale pour exprimer tout cela de manière vivante et cohérente. La personne qui m’a aidé m’a fait des propositions, nous en avons discuté. Elle a su mettre en forme mon histoire, la canaliser en restant fidèle à l’esprit que je voulais lui donner. Cela s’est bien passé même si nous avons travaillé un peu dans l’urgence, ce qui n’est jamais facile. Mais j’avais besoin que le livre sorte rapidement pour passer un cap.

Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce témoignage ? Quel message voulez-vous transmettre par ce livre ?
L’envie d’écrire a été motivée par cette rage d’obtenir justice concernant les préjudices que j’ai pu avoir car ma médiatisation n’a pas plu à certaines personnes et de montrer aux gens à quel point on peut anéantir quelqu’un quand il fait du bien autour de lui, ça peut déranger quelque fois… Mais surtout aussi pour montrer aux gens le courage que ma mère a eu pour vaincre des terribles maladies. Elle s’est accrochée jusqu’au bout à la vie et a donné beaucoup d’espoir aux personnes malades et souffrantes.

Portmann

Quels sont vos projets ? Avez-vous envie d’écrire autre chose ?
Faire connaitre le livre à un maximum de gens et surtout d’essayer de faire vivre l’association que j’ai créé pour ma mère afin d’aider d’autres personnes dans les mêmes besoins Et peut-être écrire un deuxième livre, la suite… Car je suis loin d’avoir tout dit, l’histoire continue…

Comment imaginez-vous l’avenir de l’édition en France ?
L’avenir de l’édition reste très ouvert. Le numérique va prendre une grande place mais le papier restera toujours. De la même manière que la TV n’a pas tué la radio et qu’internet n’a pas tué la TV. Ce sont des sources d’information et de divertissement complémentaires.

Vous avez été contactés par des éditeurs, pourquoi avoir choisi finalement l’auto-édition ?
L’édition traditionnelle, à compte d’éditeur, c’est une grande chance quand on y a accès, mais il y a peu d’élus. C’est un processus long et lourd. Et l’auteur au final se retrouve très peu rémunéré.

Vous avez choisi TheBookEdition ? Pourquoi le conseilleriez-vous à d’autres auteurs ?
TheBookEdition a une excellente réputation. L’intêret principal est que tout se passe en France. C’est pratique pour la diffusion, la distribution, et les échanges entre utilisateurs. L’auteur peut suivre facilement la fabrication et la mise en vente de son ouvrage.

Avez-vous une dernière chose à ajouter pour vos lecteurs ?
Quand les lecteurs auront lu le livre ils auront compris beaucoup de choses. Ils auront eu ma version. A eux de se faire leur propre idée.
Et surtout un grand merci à tous ceux qui me soutiennent
Après les épreuves douloureuses que j’ai vécu, leur présence et leurs témoignages sont d’un grand secours moral.

Découvrez le témoignage d’Alexandre Portmann dans l’émission Toute une histoire.

Si son histoire vous a touché, vous pouvez vous procurer son ouvrage sur TheBookEdition.com. Exceptionnellement jusqu’au lundi 02 février, les frais de port sont à 1 centime.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

Gérard Dessalles, auteur TheBookEdition… Mais pas seulement !

GDessalles

Acteur français, il a joué avec les plus grands dans « Dossier 51″ de Michel Deville « Adieu poulet » avec Lino Ventura et Patrick Dewaere, dans « Mayrig » d’Henri Verneuil, « Le village des Ombres » de Fouad Benhammou et tant d’autres…

10603200_10201453409937307_7319064513537295001_n
A la Télévision une cinquantaine de téléfilms et séries :
De « Maigret et les terre-Neuvas » à « Avocats et Associés ». « L’Algérie des Chimères » à « Joséphine ange gardien » … « La Bête du Gévaudan »… « Le temps de la désobéissance »… « Engrenages » … VDM…
Soixante dix courts métrages depuis le tout début de sa carrière !
Il a écrit quatorze pièces de Théâtre ! Treize ont été représentées…
Il a également prêté sa voix à de nombreux acteurs, personnages de dessins animés ou de jeux vidéo… Il est de toutes les séries TV américaines : Cold Case, 24h Chrono, Prison Break, Desperate Housewive.
La génération 80′s s’en souvient probablement, il a participé au doublage de Sailor Moon, Embrasse-moi Lucile, Robocop, ou Widget ! Mais si, le petit extraterrestre violet, c’est lui aussi !

widget

Enfin, pour les amateurs de jeux vidéo, il a aussi prêté sa voix au Prince of Persia, Call of Duty ou Crysis et une bonne centaine d’autres…

 

Tritons  Jungle  Labyrinthe  MureneRouge

Malgré un emploi du temps chargé, Gérard Dessalles a bien voulu répondre à quelques questions…

- Qui êtes-vous ?
Je suis amoureux de ces métiers, où l’essentiel est de rechercher des sentiments humains en grattant jusqu’au « derme »… que ce soit comme acteur ou metteur en scène de Théâtre auquel j’ai dédié ma vie.

- L’écriture, le théâtre, le doublage, la communication d’une manière générale semble avoir une place primordiale dans votre vie, comment expliquez-vous cela ?
Bien sûr ! Rencontrer, échanger, partir en quête de l’autre sont les buts de mes recherches artistiques. Grâce à toutes ces « disciplines » je crois connaître mieux l’âme humaine et de cette façon pouvoir la représenter à mes contemporains !!! Je reste très lucide en vous disant cela !)

- Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire et à quand remonte cette passion ?
Si loin… Je voulais « OSER » !! Un jour j’ai voulu poser mes mots sur un papier ! J’ai ressenti une force nouvelle ! Différente… J’ai aimé cet autre échange. Plus la parole mais l’écrit de la pensée

- Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Je vous l’ai dit : LE DERME ! La profondeur des sentiments… Les plus secrets, les inavouables et aussi les plus tendres, les plus pervers, les plus jolis !! La VIE !!

- À quel moment de la journée (ou de la nuit ?) écrivez vous ? Suivez-vous une organisation précise pour planifier vos séances d’écriture ?
Je peux écrire partout ! Le jour, la nuit de l’aube au crépuscule ! J’adore… Étant assez occupé par ailleurs… Je m’organise au jour le jour.

- D’où vous est venue l’idée de votre dernier livre ?
C’est la suite logique de mes quatre premiers romans… J’ai voulu une histoire en deux Tomes… ce qui ne se fait pas beaucoup… et cela m’a galvanisé. Je viens de terminer le premier Tome : ABYSSAL VERTIGE et le second m’entraîne déjà : SPACIAL VERTIGE…

- Comment faites-vous votre promotion ?
Grâce à mes amis électroniques de Face Book qui me font confiance et qui suivent les « aventures » quelquefois même avec frénésie !

- Quels sont vos projets ?
Ecrire la suite et fin du second Tome… Puis commencer mon septième roman qui déjà me « titille » les neurones !!!! Hi hi hi !!! J’ai aussi de beaux tournages qui m’attendent… je devrais beaucoup tourner en 2015 si tout se passe bien pour les Réalisateurs qui me font confiance !

- Comment imaginez-vous l’avenir de l’édition en France ?
Je suis serein. Ma maison d’édition se bat beaucoup et je crois aux nouvelles vertus de l’Auto-édition qui ouvre large et à plein cœur tant de possibilités pour les auteurs

- Vous vous êtes auto-édité, pourquoi ne pas avoir tenté votre chance auprès d’un éditeur ?
J’ai cherché et je n’ai pas trouvé !! Mépris et condescendance !!

- Vous avez choisi TheBookEdition ? Pourquoi le conseilleriez-vous à d’autres auteurs ?
J’ai répondu à cette question au cours de mon interview sur D8 qui a bien voulu aussi lire mon roman « Les Murènes Rouges » dans son intégralité. Dynamisme, honnêteté et efficacité sont là, les bien belles qualités de cette maison… Pardon, Notre Maison !

Retrouvez l’interview de Gérard Dessalles sur D8 dans l’émission Voyage au bout de la nuit :

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

LES JOURS FOUS !

PromoJanvier

Du 21 au 31 Janvier 2015, commencez bien l’année avec les jours fous Thebookedition.com

Pour toutes commandes à partir de 10 exemplaires d’une même référence, en NB ou en Couleurs, profitez d’une remise supplémentaire de 10 % (lors de votre commande, les remises affichées tiennent déjà compte de la remise supplémentaire).
Vos remises pourront aller jusqu’à -65% en fonction des dimensions et des quantités commandées.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone
12345