Dans mon dernier article, je vous ai promis de répondre à quelques-unes des nombreuses questions subsidiaires que peut se poser un auteur qui s’auto-édite. Nous allons essayer de synthétiser. Vous allez voir, c’est plus facile que ça ne l’était jadis*

*. « Jadis », en matière d’internet, veut dire il y a 3 ou 4 ans. « Il y a dix ans » se dit « avant le déluge »…VOUS ÊTES VOTRE PROPRE ÉDITEUR-et comment je la fais, moi, ma facture ?

En France, quand on veut établir une facture à un acheteur, il faut y porter un numéro de SIRET, impérativement. La solution, actuellement, pour tout le monde à partir de 16 ans (c’est récent), et quel que soit votre travail principal ou votre absence de travail (RSA par exemple), c’est de vous déclarer en auto-entreprise. C’est possible pour les fonctionnaires, les retraités, les étudiants, tout le monde peut être auto-entrepreneur en plus de son travail ou en activité principale.

Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site officiel : http://www.lautoentrepreneur.fr/

On nous annonce un nouveau site en 2010, mais pour l’instant c’est celui-là. On va vous demander un code NAF : c’est l’identifiant de votre activité. Par exemple, éditeur est l’activité qui a le code NAF 5811Z , mais rien ne vous empêche de choisir un code dans la liste des activités commerciales.

Voir les codes ici par exemple :

http://www.rouen.cci.fr/outils/ape/homepage.asp

Différence entre les activités de service et les activités commerciales : le taux des charges que vous devrez régler via le site. Si vous achetez vos livres pour les revendre, vous choisirez un code dans la liste des activités commerciales pour avoir des charges à 12 ou 13% selon que vous paierez les impôts dans les charges ou non. Ces 1% représentent en effet les impôts sur vos déclarés, que vous n’aurez plus à payer en fin d’année. Par contre, si vous vous contentiez de laisser votre livre se vendre sur des sites sans avoir à l’acheter, comme sur le site TheBookEdition directement, vous feriez partie des services. Et là les retenues font 10% de plus. Vous pouvez aussi vous inscrire dans les deux activités , services et commerciale, et dispatcher lors du paiement. C’est prévu.

Choisir l’option avec impôts compris permet d’être exonéré de taxe professionnelle pendant deux ans. Or la taxe professionnelle n’est pas encore supprimée à ce jour, bien que l’on en parle. L’option avec impôts est donc recommandée.

Les avantages sont multiples :

SI VOUS NE GAGNEZ RIEN VOUS NE PAYEZ RIEN. Avant (jadis), on payait cher même si on n’avait rien gagné. Vos charges sont proportionnelles aux gains que vous déclarez.

– Pas besoin de payer un comptable : tenez simplement un registre des entrées et sorties relatives à votre auto-entreprise. Les sorties ne sont là que pour mémoire, car vous serez en franchise de TVA obligatoirement, donc vous ne pourrez pas déduire vos frais de fonctionnement.

– La franchise de TVA : vous ne devez jamais inscrire la TVA sur votre facture. Faites des factures TTC, et surtout inscrivez le précieux sésame (obligatoire) :

– « Art. 293b du CGI – TVA non applicable. » Maintenant si on vous demande à quel taux elle est pour les livres, sachez –le tout de même, cela vous sera utile pour vous référencer chez Dilicom – prochain article du blog. Actuellement, la TVA sur les livres est à 5,5 %

– Vos charges payées ouvrent droit à des points de retraite

– Vous avez aussi la protection sociale du RSI (Régime Social des Indépendants) inscrite dans ces charges. Si vous avez déjà une protection sociale, cela peut se cumuler (voir le site officiel cité plus haut) Si vous y avez droit, le RSI accorde aussi la CMU, tout comme la sécurité sociale.

Donc c’est simple : une inscription, une déclaration trimestrielle ou mensuelle si vous avez des revenus d’activité uniquement, une feuille avec Entrées/Sorties

Pour créer la facture elle-même, Word en a de jolies à agrémenter à votre goût. Portez-y le SIRET et la mention de TVA, un petit logo, et le tour est joué ! Ou vous pouvez la créer de toutes pièces, bien sûr.

-et comment je déclare mes gains au fisc ?

Comme je l’ai dit plus haut, vous avez déjà payé vos impôts sur les gains de votre auto-entreprise en déclarant et payant sur le site officiel. Il ne vous restera qu’à inscrire vos gains de l’année sur une feuille supplémentaire appelée 2042C à joindre à la feuille habituelle. Les impôts savent que vous avez payé , pas de souci, vous ne repaierez pas.

La 2042C est disponible sur le site impots.gouv.fr quand c’est la saison des déclarations. L’année suivante, si vous télédéclarez, en bon geeks que vous êtes devenus, les impôts vont vous présenter la feuille sans avoir à la demander.

Voilà, vous avez les premiers éléments de votre indépendance. Il ne vous reste plus qu’à écrire ou éditer les autres auteurs, ou les deux.

Que cette année 2010 soit prolifique dans tous les sens du terme !

Pour TheBookEdition, 2010 va être une année dédiée à vous faciliter la vie d’auteur. Merci à tous de votre confiance et bravo pour vos nombreux talents !

Partager l'article sur : Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Google+
Google+
Email this to someone
email