Archives pour la catégorie DEBAT

Novembre ou le NaNoWriMo !

Novembre c’est le mois du NaNoWriMo !

C’est à dire le National Novel Writing Month (ou mois national d’écriture de roman).

Shield-Nano-Blue-Brown-RGB-HiRes

Le principe ?  Écrire un roman de 50 000 mots en un mois, soit environ 1700 mots par jour...

Le projet a été lancé aux États-Unis en 1999 avec 21 participants. L’année dernière ils étaient 431 626 à participer, cette année les organisateurs en attendent 500 000 !

C’est Chris Baty, auteur de No Plot? No Problem! (« Pas de scénario ? Pas de problème ! ») qui a eu l’idée du challenge. Selon lui, tout monde a en lui un livre qui mérite d’être écrit, mais trop peu de gens prennent le temps de passer à l’acte. Il pense également que « ce qui empêche les gens de réaliser leurs ambitions artistiques, ce n’est pas un manque de talent, mais l’absence de deadlines ! ». 

Sachez que de nombreux romans issus du NaNoWriMo ont été publiés à l’international, et deux en France ! 

Vous pouvez vous inscrire sur le site officiel pour comptabiliser chaque jour le nombre de mots écrits, ou vous rendre sur le site français pour échanger avec d’autres participants.

Enfin, si vous voulez aller plus loin, poursuivez en décembre avec le NaNoFiMo, (mois national de finition de roman), puis en mars avec le NaNoEdMo (mois national d’édition de roman).

À vos plumes, toute l’équipe attend vos œuvres !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

Réforme de l’orthographe

La réforme de l’orthographe, on en parle beaucoup depuis quelques jours, mais qu’est ce qui va changer VRAIMENT ?

kids-1093758_1280

 

Tout d’abord il faut noter que cette révision de l’orthographe date en réalité de 1990 et a été supervisée, à l’époque, par l’Académie Française.

Mais celle-ci ne fait qu’autoriser de nouvelles orthographes, les anciennes demeurant correctes.
Ainsi, depuis 1990, chacun est libre d’utiliser ou non cette orthographe révisée.

La réforme n’est par ailleurs entrée dans les programmes scolaires que depuis 2008 sans que les enseignants ne se sentent obligés de l’enseigner.

Il s’agit de modifications mineures, notamment sur les pluriels complexes, et l’utilisation des accents.
Par exemple, « week-end », « chauve-souris » ou encore « tic-tac », peuvent s’écrire collés (« weekend », « chauvesouris », « tictac »).
L’accentuation de certains mots peut désormais coller à la prononciation, comme « céleri » qui peut devenir « cèleri ».
Mais aussi des mots dont l’orthographe ancienne est réintroduite, comme « nénuphar » (« nénufar ») ou « oignon » (« ognon »).
Cependant, les accents sont systématiquement conservés quand ils permettent une distinction de sens utile, par exemple « jeune » et « jeûne » ou « mur » et « mûr ».

Et si l’on en parle particulièrement ces jours-ci, c’est tout simplement parce que « Cette fois, les éditeurs de manuels scolaires ont décidé de tous appliquer la réforme à la rentrée », explique-t-on au Ministère de l’Education.

Enfin, voici ce qu’expliquait l’Académie française dans son texte de 1990 : il est important de « continuer à apporter à l’orthographe des rectifications cohérentes et mesurées qui rendent son usage plus sûr, comme il a toujours été fait depuis le XVIIe siècle et comme il est fait dans la plupart des pays voisins ».

Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter le rapport complet disponible en ligne.

Et vous, en tant qu’auteurs, avez-vous l’intention d’appliquer cette réforme ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone

Ces nouveaux mots qui ont rejoint le dictionnaire

Comme tous les ans, de nouveaux mots ont rejoint nos dictionnaires (et d’autres les ont quittés).
Ce lundi 18 mai, Le Petit Larousse et Le Petit Robert ont ainsi dévoilé les 150 mots élus sur 600 prétendants.
Les conditions pour être sélectionné ? Être nouveau et populaire, sans toutefois risquer de disparaître rapidement.

dictionary-613912_1280

Cette année s’ajoutent donc : « selfie », « sape », « bolos », « mémériser », « covoiturer », « baltringue », entre autres. Côté personnalités, on retrouve l’artiste Banksy, le philosophe français, Bernard Henri-Lévy et les dessinateurs défunts de Charlie Hebdo, Charb et Cabu.

Beaucoup s’insurgent de l’arrivée de ces nouveaux mots, arguant que cela dégrade la langue française. Mais saviez-vous qu’au début du 20ème siècle ont été ajoutés notamment : « acrobatique », « bow-window », « pyjama », « fatigué », « manucure » et même « sportif(ve) » !
Nul doute qu’à l’époque certains ont également protesté.

En tous les cas, la community manager est bien contente que son métier soit reconnu dans le dictionnaire !

(Source : Le Club d’Orthographe de Grenoble)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on TumblrPin on PinterestEmail this to someone